Faire un legs

Si vous n’avez pas d’héritier en ligne directe, vous pouvez choisir de léguer vos biens ou une partie de ceux-ci à la Fondation pour les aveugles, fondation d'utilité publique de la Ligue Braille. Vous assurez ainsi la pérénnité de l’action en faveur des personnes aveugles et malvoyantes. 

Une personne signe un testament

Comment rédiger mon testament ?

Chez le notaire

Votre testament sera alors authentique, dicté par vous au notaire en présence de deux témoins et gardé en son étude ainsi qu’au Centre de gestion du Registre des Testaments.

Chez vous

Votre testament devra impérativement être entièrement écrit de votre main, daté et signé. Afin qu’il ne disparaisse pas, il est préférable de le déposer chez votre notaire.

Puis-je modifier mon testament ?

Les aléas de la vie incitent parfois à modifier son testament. Cela est faisable jusqu’au dernier jour de votre vie, soit en en rédigeant un nouveau et en annulant le précédent, soit via un codicille (écrit postérieur à un testament le modifiant ou le complétant). Pour cela, tout comme le premier testament, les règles à suivre chez vous ou chez le notaire sont d’application.

Comment sera gérée la liquidation de ma succession par la Fondation pour les aveugles ?

La Fondation travaillera en étroite collaboration avec votre notaire qui sera le garant du respect de vos dernières volontés. 

Qu’est-ce qu’un leg en duo ?

Dans la vie, des liens forts se créent parfois entre amis, voisins ou collègues. Dès lors, une personne qui n’aurait pas d’héritier direct pourrait avoir envie de laisser son héritage à son meilleur ami, sa coiffeuse ou à un cousin lointain. Cependant, plus les liens de parenté sont éloignés, plus les frais de succession sont élevés, parfois jusqu’à 80 %. L’héritage ainsi obtenu est souvent bien maigre. Pour pallier cela, le legs en duo offre, en toute légalité (art. 64 § 2 du code des droits de succession), l’occasion de faire plaisir tant à un proche désigné qu’à une bonne cause. 

Le principe est le suivant : la loi permet de léguer net à une personne une somme ou un bien, à charge d’une tierce personne – de préférence une fondation d’utilité publique – d’en payer les droits de succession. Cette dernière paiera tant ses propres droits de succession que ceux de la personne désignée afin que celle-ci perçoive net le legs voulu par le testateur. 

La Fondation pour les aveugles accepte volontiers les legs en duo moyennant le respect de certaines conditions éthiques. En effet, faire un legs en duo avec pour seul objectif d’en retirer un avantage fiscal pour la personne désignée, c’est utiliser la loi, peut-être abusivement, sans manifester le moindre intérêt pour l’association. Dans ce cas, la Fondation qui, de surcroît assume souvent une responsabilité non négligeable, ne perçoit qu’un montant dérisoire lui permettant tout juste de gérer la liquidation de votre succession, ce qui n’est pas sa fonction première à savoir : aider les personnes aveugles et malvoyantes.