Canne blanche

Première aide venant à l’esprit quand on mentionne les déplacements d’une personne déficiente visuelle, la canne blanche est l’outil indispensable pour se déplacer de manière autonome et plus sûre.

Dans l’esprit du public, elle est souvent associée à la cécité complète. Pourtant, elle est également une aide précieuse pour un grand nombre de personnes malvoyantes

Il existe plusieurs sortes de cannes blanches, possédant chacune une fonction spécifique :

  • La canne d’identification
  • La canne d’appui
  • La longue canne de locomotion.

Une personne se déplaçant en rue à l'aide d'une longue canne de locomotion.

Où et comment se procurer une canne blanche ?

Les associations d’aide aux personnes aveugles et malvoyantes sont tenues de s’assurer que la personne qui introduit une demande remplisse les conditions d'octroi et que l’usage de la canne blanche soit conforme à la législation. 

La loi du 26 novembre 2006, publiée au Moniteur du 15 décembre 2006, régit les conditions d’octroi de la canne blanche. La personne doit, soit :

  • Être atteinte d’une déficience visuelle d’au moins 60% (selon le barème officiel belge des invalidités)
  • Disposer d’une prescription d’un ophtalmologue agréé en réadaptation.

La Ligue Braille offre la première canne blanche aux personnes aveugles ou malvoyantes répondant à l’une de ces conditions.

Quelle canne blanche pour quelle utilisation ?

La canne d’identification.

La canne d’identification est utilisée en déplacement pour montrer clairement que son propriétaire a une déficience visuelle. Les automobilistes, cyclistes et piétons prêteront davantage d'attention à la personne.

La canne d’appui.

La canne d’appui est utilisée quand la personne a besoin d'un appui dans ses déplacements. Au même titre que la canne d’identification, la canne blanche d'appui lui permet aussi d'être identifiée.

La longue canne de locomotion.

Pour se déplacer, la personne déficiente visuelle a besoin d’un temps de réaction suffisant pour détecter les repères et les obstacles. La canne de locomotion est plus longue que les autres cannes blanches pour permettre à son utilisateur de sentir et d’entendre ces signaux à temps en “toquant” devant soi. Elle nécessite cependant l'apprentissage de techniques de locomotion, qui peuvent être enseignées à la Ligue Braille. Lorsqu’elle est bien maniée, cette canne constitue une aide importante pour les déplacements. 

La longue canne avec roulette se manie en balayant devant soi (par la technique dite du “balayage”). Par son contact permanent avec le sol, elle donne des informations tactiles plus précises que la canne sans roulette.

Pour consulter la version texte de la video "Canne Blanche", cliquez ici.