Téléphoner

Fixe ou portable, le téléphone fait aujourd’hui partie de ces objets indispensables pour pouvoir communiquer. De l’appel à un proche jusqu’à la commande de son téléphone au moyen de la voix, certains constructeurs tentent de faciliter la communication pour les utilisateurs déficients visuels. Dans le domaine de la téléphonie adaptée, beaucoup de types d’appareils existent, dont une partie est reprise ici.

La Ligue Braille se tient à disposition pour des renseignements sur les différents modèles existants mais aussi pour donner des conseils sur les aides autour du téléphone (agenda adaptés, carnets d’adresse, etc). Des démonstrations de téléphones dans certaines maisons locales sont également organisées.

Téléphone fixe.

Bien souvent, la particularité des téléphones fixes est de jouer sur le contraste des touches ainsi que la taille des chiffres.

Certains téléphones possèdent des fonctions de mémorisation de numéros : En appuyant sur une simple touche, le numéro se compose automatiquement.

Téléphone fixe noir à grandes touches contrastées.

Téléphone portable.

Dans la catégorie des téléphones portables, nous pouvons en distinguer deux grandes sortes :

Le téléphone portable “classique”.

Ces appareils se limitent bien souvent à appeler et envoyer des messages textes. Ils conviennent très bien pour une personne n’ayant pas d’autres besoins que ces fonctions. 

Certains de ces modèles sont créés spécifiquement pour les besoins des personnes aveugles ou malvoyantes.

Ils peuvent inclure :

  • Un contraste des touches et de l’écran, 
  • Une interface simplifiée, 
  • Une possibilité d’agrandir les caractères, 
  • Une synthèse vocale.

Pour consulter la version texte de la video "GSM", cliquez ici.

Pour consulter la version texte de la video "Easy Phone", cliquez ici.

Le téléphone “intelligent” ou “smartphone”.

D’autres téléphones vont bien au-delà de l’appel ou de l’envoi de messages. Ils permettent aujourd’hui d’écouter de la musique, de prendre des photos, de filmer, de se connecter à internet, etc. Il s’agit d’un véritable micro-ordinateur de poche.

L’écran de ces appareils est soit tactile (la commande de l’appareil se fait alors uniquement en touchant l’écran) soit non-tactile (l’appareil est alors contrôlé à l’aide de touches “physiques”).

Une personne malvoyante utilise un smartphone

Les écrans tactiles sont un frein pour les personnes aveugles ou malvoyantes. Sachant cela, les constructeurs redoublent de créativité pour trouver des solutions. Les téléphones fonctionnant sous iOS (Apple) ou Android (Google) intègrent maintenant une solution d’accessibilité qui inclut notamment :

  • Une synthèse vocale
  • Une interface simplifiée
  • L’agrandissement des caractères 
  • La modification des contrastes
  • Le contrôle de l’appareil grâce à la voix, notamment les récentes versions de l’iPhone muni de l’application Siri.

Les smartphones ont cette particularité que l’utilisateur peut y installer une série d’applications (payantes ou gratuites) pour étendre les fonctions du téléphone. Certaines applications permettent, par exemple, de reconnaître une couleur ou un objet en utilisant la caméra du téléphone. De nouvelles applications se développent chaque jour.