Interpellation

À l’occasion de chaque élection, la Ligue Braille adresse son mémorandum aux responsables politiques pour qu’ils s’attellent à certaines priorités en faveur des personnes handicapées visuelles.

Panneau indiquant un emplacement de parking pour personne handicapée.

Mémorandum fédéral 

Nous insistons auprès du Gouvernement fédéral pour qu'il s'attelle aux priorités suivantes :

  1. Combattre les effets négatifs de la répartition des compétences qui complique le quotidien des personnes handicapées.
     
  2. Implémenter la Convention des Nations Unies relative aux droits des personnes handicapées à tous les niveaux de pouvoir et dans tous les domaines de la vie.
     
  3. Réformer le régime des allocations aux personnes handicapées octroyées par le Service Public Fédéral Sécurité Sociale (SPFSS) et sensibiliser les médecins pour qu’ils se dotent d’outils leur permettant d’évaluer plus objectivement les difficultés liées au handicap visuel. 
     
  4. Favoriser l’emploi des personnes handicapées en respectant la norme de 3% d’engagement de personnes handicapées dans le Service Public Fédéral
     
  5. Améliorer l’accessibilité des bâtiments fédéraux mais aussi des services d’information aux citoyens handicapés. Inciter les fabricants et opérateurs privés à rendre leurs produits accessibles à tous, selon le concept de l’“Universal Design”.

Télécharger le mémorandum fédéral

Télécharger le mémorandum fédéral en PDF Télécharger le mémorandum fédéral en DOC 

Mémorandum régional et communautaire

En lançant son appel aux Régions et Communautés, la Ligue Braille agit pour qu’elles prennent leurs responsabilités et agissent activement et concrètement en matière d’égalité des chances. Pour les guider dans cette voie, la Ligue Braille adresse les priorités suivantes :

  1. Sensibilisation des acteurs d’intégration
    1. Fournir aux centres de l’O.N.E, ophtalmologues et médecins traitants les informations nécessaires à une orientation optimale des personnes aveugles ou malvoyantes vers les services d’aide. 
  2. Autonomie
    1. Programmer la création de nouvelles structures spécifiques pour personnes aveugles ou malvoyantes en milieu ouvert. 
    2. Adapter les législations pour une meilleure prise en compte de l'intégration sociale et accentuer le budget d'aide matérielle.
    3. Étendre le Budget d’assistance personnelle (BAP).
  3. Accessibilité
    1. Respecter et améliorer les normes existantes en matières d'accessibilité et développer des normes d'accessibilité pour le patrimoine bâti.
    2. Renforcer l'accessibilité des équipements technologiques via les concepteurs, fabricants et opérateurs.
    3. Rendre accessible l'information d'intérêt général et diminuer la fracture numérique.
  4. Mobilité
    1. Augmenter l'accessibilité des transports en commun : accès aux infrastructures et aménagement des véhicules.
    2. Augmenter le nombre de taxis adaptés aux personnes handicapées.
    3. Décloisonner et augmenter la couverture régionale des transports encommun adaptés aux personnes handicapées.
  5. Scolarité - Formation
    1. Développer une réelle politique d'intégration scolaire des personnesaveugles et malvoyantes dans l'enseignement ordinaire.
    2. Favoriser les passerelles entre l'enseignement ordinaire et spécialisé.
    3. Permettre aux parents et aux professionnels de disposer des informations nécessaires pour répondre aux besoins spécifiques des enfants déficients visuels en matière d’enseignement et de services extra-muros.
    4. Garantir la reconnaissance des centres qui dispensent des formations professionnelles adaptées aux spécificités des personnes aveugles etmalvoyantes.
  6. Emploi
    1. Développer une réelle politique d'intégration professionnelle des élèves aveugles et malvoyants.
    2. Mettre en place des structures de coordination des politiques fédérale,régionales, communautaires et locales.
    3. Soutenir le secteur associatif dans son rôle d'accompagnement à larecherche d'emploi et au maintien à l'emploi.
    4. Soutenir les entreprises dans leur démarche d'engagement de personnes déficientes visuelles.
    5. Abolir les attitudes discriminatoires à l'engagement mais aussi tout au long de la carrière du travailleur
    6. Respecter les obligations d'embauche des personnes handicapées dansles services publics.
  7. Culture
    1. Renforcer la politique d'aide pour l'adaptation des livres au public aveugle et malvoyant.
    2. Subventionner de manière coordonnée les initiatives d'adaptation des spectacles et œuvres visuelles.
    3. Aides aux personnes handicapées de plus de 65 ans
    4. Accorder aux personnes devenues handicapées après 65 ans le droit debénéficier des aides matérielles individuelles.
    5. Former les professionnels à l'accueil des personnes handicapées vieillissantes permettant un meilleur suivi dans les structures de soins : hôpitaux, MR-MRS, ... 

Télécharger le mémorandum régional et communautaire

Télécharger le mémorandum régional et communautaire en PDF Télécharger le mémorandum régional et communautaire en RTF

Mémorandum provincial

Les provinces ont de toute évidence un rôle important à jouer pour promouvoir et concrétiser les dispositions de la convention de l’ONU et contribuer ainsi à rendre la vie locale plus accessible aux personnes porteuses d’un handicap visuel.

  1. Une meilleure compréhension du handicap visuel par la promotion de son image positive, notamment dans les programmes de formation destinés au personnel provincial et aux professionnels qui sont en contact avec le public.
     
  2. Favoriser, soutenir et promouvoir des services tels que l’aide psychologique et sociale pour gérer l’annonce du handicap, accueillir, informer et aider les personnes handicapées visuelles, ainsi que les parents d’enfants présentant un handicap visuel.
     
  3. Une prévention accrue en entreprenant ou en soutenant des campagnes de sensibilisation, d’information et de dépistage des maladies visuelles.
     
  4. Une plus grande participation des personnes aveugles ou malvoyantes à la vie politique et publique.
     
  5. Améliorer l’accessibilité des lieux publics.
     
  6. Faciliter l’accès à l'information pour les personnes aveugles ou malvoyantes.
     
  7. Impliquer et soutenir les écoles dans l’organisation de sessions de sensibilisation au handicap pour les enseignants, les élèves, mais aussi les animateurs chargés d’activités extra-scolaires.
     
  8. Respecter les quotas et les dispositions légales en matière d’emploi des personnes handicapées.
     
  9. Assurer et coordonner les services aux personnes âgées handicapées, par l’intermédiaire des collectivités locales, communes ou associations.
     
  10. Donner davantage de chances aux personnes handicapées visuelles de trouver un logement social adapté dans un délai et à un prix raisonnables. 

Télécharger le mémorandum provincial

Télécharger le mémorandum provincial en DOC 

Mémorandum communal

La commune joue un rôle de premier plan dans la vie économique, sociale et culturelle. C'est de toute évidence l'administration la mieux placée pour promouvoir et concrétiser les dispositions de la Convention de l’ONU et elle peut à cet effet collaborer avec les associations de terrain.

  1. Une meilleure compréhension du handicap visuel par la promotion de son image positive, notamment dans les programmes de formation destinés au personnel communal et aux professionnels qui sont en contact avec le public.
     
  2. Une plus grande participation des personnes aveugles ou malvoyantes à la vie politique et publique.
     
  3. Améliorer l’accessibilité des lieux publics.
     
  4. Faciliter l’accès à l'information pour les personnes aveugles ou malvoyantes.
     
  5. Développer des solutions alternatives pour assurer une mobilité de base optimale et flexible des personnes handicapées visuelles.
     
  6. Augmenter le nombre d’emplacements de parking pour les personnes handicapées, sensibiliser les usagers au respect de la réglementation, exercer un contrôle en ce sens et pratiquer une politique de tolérance zéro pour les contrevenants.
     
  7. Impliquer et soutenir les écoles dans l’organisation de sessions de sensibilisation au handicap pour les enseignants, les élèves, mais aussi les animateurs chargés d’activités extra-scolaires.
     
  8. Respecter les quotas et les dispositions légales en matière d’emploi des personnes handicapées.
     
  9. Assurer et coordonner les services aux personnes âgées handicapées, par l’intermédiaire des collectivités locales, communes ou associations.
     
  10. Donner davantage de chances aux personnes handicapées visuelles de trouver un logement social adapté dans un délai et à un prix raisonnables. 

Télécharger le mémorandum communal

Télécharger le mémorandum communal en DOC